jueves, 9 de abril de 2009



Dos críticas de Camino de ida en francés (Aller simple). Como no domino el idioma no estoy seguro de que sean muy positivas, pero ahí va el enlace y un fragmento de la reseña realizada por Claude Le Nocher:

"L’humour surréaliste ou délirant n’exclut pas la sensibilité, ainsi qu’une réflexion sur le destin : “On nous doit à tous quelque chose. Ce monsieur-là [Gardel], on lui doit un demi-siècle d’oubli, une montagne de mensonges et quelques disques qui n’auraient jamais dû être enregistrés Et moi, on me doit une vie perdue, un piano, et un croisement de chemins. À ma femme, on doit une sépulture dans son pays, pour qu’elle s’en aille une bonne putain de fois. Et quant à un certain Razzano, on lui doit la célébrité qu’il n’a pas eue pour s’être associé à un génie incomparable…” C’est grâce à tous ses aspects originaux que ce remarquable roman a mérité le prix Memorial Silverio Cañada du festival de Gijón 2008 (la Semana Negra). Véritablement excellent !"


http://www.rayonpolar.com/Polars/Polars_texte.php?table=s&nom=SALEM&prenom=Carlos&titre=Aller+simple

1 comentario:

alfred dijo...

son + que muy positivas!

amicalement votre
L.ALFREDO